Les Deplaude de Tartaras


Une certaine idée de l'élégance rhodanienne

On dit souvent que le vin se fait à la vigne et non à la cave. Cela peut être vu comme un raccourci mais j’ai toujours aimé travailler avec ces vignerons aux mains sculptées par le travail de la vigne.

Quand Pierre-André et Anne ont commencé à cultiver leur bout de vignoble qui surplombe la vallée du Gier, quelque part entre Lyon et Saint-Etienne, le vin n’était pas une priorité. Ici, on travaillait surtout les céréales, en arboriculture et on élevait des vaches laitières, le vin ne représentait qu’une production confidentielle. Cela a continué jusqu’au début des années 2000, quand une soudaine baisse des prix du lait les a obligés à repenser leur approche de l’agriculture. Ils ont alors décidé de sélectionner certaines parcelles, les plus prometteuses, et d’y planter de la vigne. C’est ici que commença l’aventure viticole que l’on connaît aujourd’hui chez Les Deplaude Tartaras.

Ce qui n’a pas changé depuis, c’est l’engagement d’être d’abord des agriculteurs, de travailler la terre honnêtement et de façon responsable et de faire en sorte que le produit reflète cela, que ce soit le vin ou le lait.  Quand j’ai dégusté ces vins pour la première fois, j’ai été touché par tant d’élégance et de justesse. De découvrir des vins de plaisir et de terroir d’une grande pureté, issus d’une région dont je n’avais alors jamais entendu parler auparavant.